Les Sources de tar : Épisode 6

Le sauveur

porte.jpg

[L'épisode précédent]

La bagarre commençait à devenir violente. cc ployait sous le nombre et ne savait plus comment faire pour tenir les src à distance. Même lex n'y suf/fisait pas. Lorsqu'il en accrochait un, il l'ouvrait, absorbait tout son contenu, et rejetait le src complètement aTokénisé, vidé de tout son sens. cc avait aussi sorti yacc, qui, avec lex, s'amusait. lex lui passait le contenu des src, que yacc empilait, puis lorsque la pile était assez haute, il donnait un grand coup de pied dedans.

Mais il en venait de partout.

Petit à petit, ces derniers l'entraînaient vers le che/min qu'il avait dévalé tout à l'heure.

— Zut, c'est trop bête, pensa cc. Si près du but et devoir reculer.

Des src le prirent et le portèrent. Les autres les encadraient. La troupe remontait le chemin en direction de la porte du ../. Arrivés sur le 2e point, ils redescendirent sur le 1er, posèrent cc dessus en l'y maintenant en attendant le retour du lien.

Un juron se fit entendre dans le tuyau puis immédiatement, un bin fut éjecté. Il tomba sur cc.

— Salut, cc, qu'est-ce que tu fous là ?

cc reconnut rpm et remercia la grande providence du KerneL.

Les src reculèrent, inquiets. Ils connaissaient bien rpm, c'était presque un ami. Il prenait soin d'eux, leur apportait régulièrement des nouvelles ou ramenait leurs frères égarés. C'était un des rares bin à pouvoir venir ici sans être inquiété. Alors, de voir qu'il connaissait cc les entraîna dans un doute. Auraient-ils fait une bêtise ?

— Eh bi/n, je cherchais les sources de tar, et les src s'en sont pris à moi. Tel que tu me vois, là, ils allaient m'éjecter.
— Sûr, faut pas venir errer ici tout seul. Mais tar, tu vois, je crois pas qu'il soit là. L'est pas arrivé, encore.
— Quoi ? Comment ça pas arrivé ? Il est où ?
— Ah ça, je sais pas, bi/nhomme. Mais je viens ici souvent pour la Grande Reconstruction, et je peux t'affirmer que j'ai pas vu tar. Pas plus tar(d) qu'hier, j'étais encore ici en train de regénérer gzip, et on en a parlé. Tu sais, ils travaillent souvent ensemble, tous les deux.
— Mais, c'est quoi ce bordel. On se cogne une Grande Reconstruction complètement délirante. L'est fou, Dieu, ou quoi...
— Ça, tu peux le dire. J'en ai fait des Reconstructions, mais comme celle-là, jamais. Rien ne marche comme prévu. Il manque toujours quelque chose.
— Bon, je fais quoi, alors ? Où dois-je aller maintenant...
— Je voudrais bien t'aider, mais je dois installer un truc, là. À mon avis, faut que tu remontes sur la Marche usr. Y a que là que tu trouveras.
— Ok, merci et salut. Et, euh, les src, la prochaine fois, je vous mettrai une branlée. En attendant, je faisais mon boulot et vous avez voulu m'en empêcher. Je le signalerai.

Il prit le lien, monta sur le 2e point, et se laissa entraîner dans le tuyau. Il retraversa la galerie, franchit la porte ../ et se retrouva devant cpp et cd.

— Papa, Papa... T'as trouvé ? On peut rentrer ?
— Non, mon garçon. J'ai même failli me faire trucider. Mais pas de sources. J'ai croisé rpm, qui m'a conseillé d'aller sur la Marche usr.
— Bon, faut se dépêcher alors,
dit cd. Le KerneL va bientôt s'énerver et mon patron aussi.
— D'accord, mais pour aller où ?
— Écoute. On va aller voir un ami à moi. Allez, venez.

La petite troupe se remit en marche. La zone usr était toujours en pleine effervescence. Ils croisèrent des bin, des etc, des src. Ils passaient devant des portes et cpp commençait à trouver le temps long.

— Dis, Papa, c'est encore loin ?

cd répondit :

— Voilà mon ami, là-bas. Ohé, mount, ohé... cria-t-il.

mount arriva vers eux, tranquillement.

— Bonjour, cd. Tu te promènes ?
— Je suis avec cc et son fils. Mes amis, voici mount. Le seul bin qui connaisse tous les territoires par cœur.
— Bonjour, mount. Je suis heureux de te rencontrer. J'ai souvent entendu parler de toi.
— Eh, moi aussi. Un grand fabricant, comme toi, est célèbre.
— Merci. Pourrais-tu m'aider ? Je recherche les sources de tar pour une mission du KerneL
— Pour ça, faut aller voir le territoire des src.
— Je sais, on en vient. Les sources sont pas là-bas.
— Diable. Notre dieu les aurait oubliées ?

mount sortit une feuille de sa poche et la tendit à cd.

— Tiens, au fait. Je voulais te donner ça, à l'occasion. C'est la liste des nouveaux territoires et des nouvelles portes.

cd prit le papier et le lut.

— C'est toi qui as construit ces portes ? questionna-t-il.
— Lesquelles, fais voir ?
— Là, je vois /floppy et /cdrom. Ce sont des nouvelles régions ?

cc se pencha aussi et lut.

— Ah, oui... Je me rappelle, dit mount. Vous devriez aller voir.
— Surtout que moi aussi, je me rappelle. Parfois, je suis allé fabriquer par là-bas, enchaîna cc. Tu sais si on peut passer là-bas ?
— Avec cd, tu passeras partout.
— Mais c'est loin ?
dit cpp. Je suis fatigué, moi...
— Et en plus, on est en retard,
acheva cd.

mount sourit et eut un petit regard mystérieux... l'air de dire « attends, tu vas voir ».

— Je reviens tout de suite… et il partit en courant. Quelques minutes après, il revint accompagné d'un bin inconnu.

— Voilà. Bon, ce que je fais là, vous ne le direz jamais à personne. Motus... hein ? Je risque ma place, moi.
— C'est promis.

mount se tourna vers le nouveau venu :

— Dis, ln, tu peux nous faire un lien vite fait. Et dès qu'ils sont passés, on l'enlève… D'accord ?

ln regarda alentour, s'assura que personne ne les surveillait.

— C'est pour où ?

cd lui montra la liste.

— Lequel des deux, floppy ou cdrom ?

cpp s'écria :

cdrom, cdrom

ln sortit un bâton, un petit couteau et un morceau de ficelle. Il s'agenouilla, creusa le sol, y planta le bâton, et lui attacha la ficelle. Une porte se dessina sur le sol, et le tuyau apparut, puis la corde.

Les trois compères firent un petit salut de remerciement, se prirent les mains, et cc accrocha la corde. Ils disparurent dans le lien.

[Affaire à suivre : La grande découverte]

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.aplu.fr/v2/trackback/69

Haut de page