Les différents types de sauvegarde

Les sauvegardes, c'est important, alors voici un billet pour expliquer, le plus synthétiquement possible, les différents types de sauvegarde possible.

Tous les logiciels ne proposent pas ces modes, mais il est important de les connaître et les comprendre pour faire les sauvegardes le mieux possible. Je n'ai pas l'intention de donner des noms de logiciels bien, comprendre le principe est aussi important que d'avoir un logiciel qui fait des sauvegardes. Il faudra choisir un logiciel qui correspond au besoin et pas s'adapter aux possibilités du logiciel.

Les différents types de sauvegarde(clique sur l'image pour la voir en plus grand)

  • Sauvegarde complète

La sauvegarde complète consiste à sauvegarder chaque jour la totalité des fichiers, qu'ils aient été modifiés ou non. Ce type de sauvegarde a pour avantage de restaurer très rapidement la sauvegarde de n'importe quel jour mais possède comme inconvénient d'être très gourmand en espace de stockage si l'on souhaite garder les anciennes sauvegardes. De plus, des fichiers qui n'ont pas été modifiés seront sauvegardés plusieurs fois. L'autre avantage de cette méthode est qu'elle permet de supprimer très facilement les anciennes sauvegardes.

Dans l'exemple ci-dessus, si le 4e jour (J4) on souhaite restaurer la sauvegarde du 2e jour (J2), il suffit de restaurer la sauvegarde Full J2+J1.

  • Sauvegarde incrémentale

La sauvegarde incrémentale effectue une sauvegarde complète le premier jour et puis ne stocke que les fichiers ajoutés, modifiés ou supprimés par rapport à la sauvegarde précédente. Ce type de sauvegarde est très rapide à s’exécuter mais rend l'opération de restauration plus complexe et longue. En effet, il faut partir de la dernière sauvegarde complète puis restaurer chaque incrément, un par un. Si un incrément est corrompu une partie de la sauvegarde peut l'être aussi. Il faut donc effectuer régulièrement des sauvegardes complètes pour réduire le nombre d'incréments.

Dans l'exemple ci-dessus, si le 4e jour on souhaite restaurer la sauvegarde du 3e jour, il faudra de restaurer la sauvegarde FullJ1 ainsi que les incréments J2 et J3.

  • Sauvegarde différentielle

La sauvegarde différentielle fonctionne sur le même principe que la sauvegarde par incrément, à la différence qu'entre chaque sauvegarde, on stocke les différences par rapport à la dernière sauvegarde complète. Ce type de sauvegarde permet de restaurer plus rapidement que la sauvegarde incrémentale — puisque seule la première et la dernière sauvegarde sont utiles — mais impose aussi d'effectuer régulièrement des sauvegardes complètes pour que la sauvegarde de différence ne devienne pas plus importante, en termes de taille, que la sauvegarde complète initiale. Il est donc possible de supprimer les sauvegardes intermédiaires.

Dans l'exemple ci-dessus, si le 4e jour on souhaite restaurer la sauvegarde du 3e jour, il faudra de restaurer la sauvegarde FullJ1 ainsi que la sauvegarde différentielle J3+J2.

  • Sauvegarde décrémentale

Enfin, il existe le mode de sauvegarde décrémentale que peu de logiciels supportent. Ce principe consiste à avoir une sauvegarde complète à jour et à ne stocker que les changements par rapport à la sauvegarde précédente. Ce type de sauvegarde permet une restauration rapide avec l'utilisation de la sauvegarde complète, et permet d'économiser l'espace des sauvegardes précédentes en ne sauvegardant que le décrément par rapport à la sauvegarde la plus récente. Ce type de sauvegarde permet de supprimer les plus vieux décréments sans incidence sur l'opération de restauration. Cette technique nécessite de stocker provisoirement deux versions complètes le temps de calculer le décrément.

Dans l'exemple ci-dessus, si le 4e jour on souhaite restaurer la sauvegarde du 2e jour, il faudra restaurer la sauvegarde Full de J3 et le décrément -J3.

Voilà, tu as aussi la possibilité de ne pas faire de sauvegarde parce que les problèmes matériels, ou effacement involontaire, ça n'arrive qu'aux autres, jusqu'au jour où...

Pour la question « Mais alors, je dois prendre lequel de ces modes ? », et bien ça dépendra de tes contraintes :

  • espaces disques de stockage ;
  • temps de sauvegarde ;
  • temps de restauration.

Enfin, dernier point important, quoi que tu fasses comme sauvegarde, il faut TOUJOURS tester ses sauvegardes. Si tu fais pas ça, le jour où tu en auras besoin, tu verras que tes sauvegardes sont vides, que tu sauvegardes pas les bons fichiers, que t'as plus de sauvegarde depuis 6 mois...

Et tout stocker dans le « cloud » c'est pas forcement une solution :

  • Le service peut fermer sans te prévenir ;
  • Une tempête sur la côte Est des USA peut rendre le service inutilisable (un tsunami ça marche aussi) ;
  • Le cloud tu ne sais pas où c'est et ça implique de faire confiance en ton prestataire cloud (et n'oublie jamais qu'une entreprise doit gagner de l'argent, peu importent les moyens, sur des services gratuits qu'elle propose) ;
  • Le cloud impose une connexion Internet ce qui n'est pas toujours le cas.

Maintenant, tu vas acheter un disque dur de 2 To dans le magasin du coin, tu copies tes films importants dessus et tu trouves un logiciel de sauvegarde qui correspondent à ce que tu souhaites faire pour tes documents.

Pense à me remercier dans 4 ans quand tu en auras besoin.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://www.aplu.fr/v2/trackback/35

Haut de page